Florian Zeller : portrait d'un prodige de la plume et du cinéma

Mis à jour : mai 3


Florian Zeller, 41 ans, occupe une place importante dans le paysage culturel français depuis vingt ans. Tout juste auréolé de deux Oscars pour son premier long-métrage en tant que réalisateur, The Father, adapté de sa propre pièce de théâtre dont celui du meilleur scénario adapté, Florian Zeller est avant tout un auteur de romans et de théâtre.


Après des études à l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po), Florian Zeller publie en 2002 son premier roman Neiges artificielles et reçoit le prix de la Fondation Hachette, le premier d'une longue série. Le succès est à sa porte et ne s'arrêtera plus. Il permet au parisien d'origine de diversifier son écriture et de passer d'un genre à un autre, du théâtre à l'opéra, de la chanson à la télévision. Désormais c'est à la réalisation de films qu'il s'essaie.


"L'auteur le plus joué au monde" (avec Yasmina Reza) signe des pièces de théâtre depuis 2004. Avec L'Autre créée au théâtre des Mathurins, il reçoit un accueil unanime autant de la part des critiques que du public. Cette pièce sera remontée quatre fois à Paris.


Dès 2010, tout le gratin des comédiens de la place de Paris se l'arrachent. Cette année-là Florian Zeller entame une trilogie qui lui portera chance.

La Mère avec Catherine Hiegel dans le rôle-titre est créée au théâtre de Paris ; cette dernière obtient le Molière de la meilleure comédienne en 2011.

L'année suivante, Robert Hirsch incarne Le Père, pièce qui donne lieu aujourd'hui à son adaptation pour le grand écran et qui a permis à l'acteur gallois Anthony Hopkins de remporter l'Oscar du meilleur acteur pour le même rôle. A l'époque, la pièce connaît un véritable triomphe et ce pendant trois années consécutives. Elle obtient même trois Molière en 2014. En 2018, pour clore sa "tragédie familiale", Florian Zeller crée Le Fils à la Comédie des Champs-Elysées avec Yvan Attal et Rod Paradot.


A partir de 2011, l'auteur connaît le succès hors des frontières françaises. Sa pièce La Vérité (créée en 2015 par Pierre Arditi au Théâtre Montparnasse) est nommée meilleure comédie de l'année aux Laurence Olivier Awards de Londres en 2017. Mais c'est surtout avec Le Père que Florian Zeller rencontre une notoriété incontestable à l'étranger. Pour l'Evening Standard, c'est l'une des meilleures pièces du 21ème siècle. Elle est alors montée dans quarante cinq pays à travers le monde. Les deux autres opus de sa trilogie connaissent un succès similaire outre-Manche.


Le mystérieux, pudique, discret et énigmatique Florian Zeller a dit un jour "écrire comme on ferait un rêve". Amené à la lecture par les femmes qu'il a aimé, il se définit comme un grand re-lecteur. Fin mélomane, il signe des textes en 2008 pour le chanteur Christophe dont il se sent proche car comme lui "tragiquement insomniaque". Complètement décalé, il ne sort que vers 16 - 17 heures "affronter le monde" comme il dit, après avoir écrit tout l'après-midi sur son ordinateur ou au stylo dans de petits carnets à reliure noire pour ses pièces de théâtre.

D'ailleurs au départ il se sent plus familier de l'univers de la musique que de celui du théâtre. C'est ainsi qu'il écrit en 2004 l'adaptation française du livret de l'Opéra autrichien Hary Janos de Zoltan Kodaly. Simultanément, sa rencontre avec Françoise Sagan le mène au théâtre ; c'est cette dernière qui l'avait recommandé pour l'écriture du livret. Il découvre alors la magie de la troupe et se met naturellement à écrire pour le théâtre qui selon lui le tire vers la vie et lui permet de ne pas rester dans les gouffres de l'angoisse liés à l'écriture.

Comme sans doute beaucoup d'écrivains, l'auteur nourrit une certaine appétence pour la solitude.


Florian Zeller reçoit de nombreux prix dont le prix Interallié en 2004 pour son roman La Fascination du pire ou bien le Prix de la SACD en 2019 pour l'ensemble de son oeuvre.


Si l'auteur affirme écrire pour les acteurs, il rêvait depuis longtemps d'Anthony Hopkins pour incarner le malade d'Alzheimer dans The Father. Son adaptation au cinéma connaît une consécration mondiale. Outre ses deux Oscars, il a déjà remporté cette année le prix Goya du meilleur film européen et le Bafta du meilleur scénario.


Le film sortira sur les écrans français le 26 mai, quelques jours seulement après la réouverture des salles.


Florian Zeller s'apprête désormais à adapter au cinéma sa pièce Le Fils, dont Christopher Hampton signe à nouveau le scénario et dans les rôles-titres Laura Dern et Hugh Jackman. Une histoire plus autobiographique où se révèlent bien des souffrances.


Cedric Cilia

Posts récents

Voir tout