"Jacques et son maître" écrit par Kundera au théâtre Montparnasse

Dernière mise à jour : 23 nov. 2021


Nicolas Briançon met en scène avec brio et malice la pièce de Milan Kundera. Au côté de Stéphane Hillel, il forme un duo hors pair et en parfaite osmose. En moins de deux heures, les deux comédiens, superbement accompagnés de leurs partenaires, nous tendent le miroir de notre chère comédie humaine.


Au départ il s'agit d'un roman inclassable du philosophe Denis Diderot datant du 18ème siècle, Jacques le Fataliste et son maître. Puis Milan Kundera en a fait une adaptation pour le théâtre qui rend hommage au siècle des Lumières et au libertinage. Le beau duo palabre sur l'amour et voyage sans but apparent, comme s'il était tout droit sorti du théâtre de Samuel Beckett.


Dans une mise en scène originale toute en élégance, Nicolas Briançon, qui interprète Jacques, et Stéphane Hillel dans le rôle du maître, défient les codes du théâtre. Par moments, les deux comédiens se délectent en interpellant leurs deux auteurs leur demandant des explications.


Le texte est à la fois d'une grande intelligence et très poétique. Kundera y met une touche de plaisir et d'amusement. Deux pensées (celles de Diderot et de Kundera) se questionnent et s'amusent à plusieurs siècles d'intervalle.


L'histoire est assez simple : un maître exige de son valet qu'il lui conte son dépucelage dans les moindres détails, mais il ne peut s'empêcher d'y mettre ses propres fantasmes érotiques. Jacques et son maître est un conte, un voyage initiatique et philosophique. Nous voyageons dans tous les sens du terme : par le mouvement et par les mots, car nos deux protagonistes ne cessent de digresser et d'insérer diverses anecdotes à leur conversation. Tous les comédiens jouent à l'unisson et le rythme y est impeccable !

Le texte est puissant !


Crédit photo : Fabienne Rappeneau

C'est un réel plaisir de suivre les aventures de Jacques et son maître ainsi que les multiples histoires à tiroirs de ces personnages plein d'esprit. En se moquant gentiment de notre insoutenable condition humaine, Jacques et son maître se veulent porteurs d'histoires et c'est Jacques, le valet, qui donne le ton !


A tous ceux qui se délectent de notre si belle langue et qui affectionnent les jeux de mots, cette pièce est un véritable moment de plaisir et d'intelligence. Nous rions grâce au jeu sans fausses notes des comédiens et nous nous interrogeons aussi quelques fois avec nos deux acolytes. C'est un pur délice, un enchantement qui jusqu'à présent a su séduire son public.


A l'approche des fêtes de fin d'année, s'il fallait offrir et s'accorder un seul cadeau, Jacques et son maître est le présent idéal, à la fois léger et profond.


Il est programmé au théâtre Montparnasse du mardi au samedi à 21h et les dimanches à 15h.


Distribution :

Stéphane Hillel, Nicolas Briançon, Lisa Martino, Pierre-Alain Leleu, Camille Favre-Bulle, Maxime Lombard, Philippe Beautier, Elena Terenteva et Jana Bittnerova.


Musiciens :

Marek Czerniawski au violon et Boban Milojevic à l'accordéon.


Cédric Cilia




30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout