L'artiste Charles Ray exposé à la Bourse du Commerce et à Beaubourg


Une exposition pas comme les autres se tient en ce moment à la Bourse du Commerce,


magnifique monument de l'Histoire de Paris, transformé en musée par son propriétaire


actuel, François Pinault. Féru d'art contemporain, l’homme d’affaires offre au public


l'opportunité de découvrir son immense collection constituée depuis 50 ans, ainsi que


ses coups de cœur.

Le sculpteur américain Charles Ray, né en 1953 à Chicago, dévoile 17 œuvres dont 6


nouvelles, présentées pour la première fois au public. Du parvis à la Rotonde, du salon à


l'ensemble des galeries du 2ème étage, nous découvrons des œuvres surprenantes


pouvant par moments décontenancer et interroger certains visiteurs.

Charles Ray est aujourd'hui considéré comme l'un des artistes les plus marquants de la


scène internationale. Son œuvre met en relation des formes classiques familières et des


représentations contemporaines. Il a participé à redéfinir le questionnement sur le


médium de la sculpture.



Concentrée essentiellement sur la figuration humaine, cette exposition présente sa


recherche la plus actuelle et donne à voir ses réflexions sur les matériaux ainsi que ses


interrogations autour de l'échelle de représentation altérant notre rapport à l’œuvre.


Charles Ray aime utiliser et travailler avec différents matériaux : marbre, béton, acier


inoxydable, aluminium, fibre de verre peinte, papier fait main.




Parmi les modèles, figurent des amis ou certains membres de la famille du sculpteur.


Quelquefois, il arrive à ce dernier de "voler un instant de vie à un inconnu" en le prenant


en photo afin d'en créer une œuvre sculpturale à partir de cette même photo. L’artiste


n'hésite pas aussi à se mettre en scène.


Plusieurs éléments traduisent l'originalité et la particularité de Charles Ray :

  • Aucune de ses œuvres ne repose sur un socle, chose assez rare en sculpture. Ceci a pour effet de positionner l’œuvre dans l'espace au même plan que le visiteur.

  • L’aspect surdimensionné de ses œuvres : en effet, ses "personnages" sont deux à trois fois plus grands que la taille humaine. Charles Ray apprécie particulièrement jouer avec la perception que l’œil humain peut avoir lorsque nous nous retrouvons dans un même espace, éloignés ou proches de sa sculpture, un peu comme une illusion d'optique.

  • L'hyperréalisme des ses sculptures : qu’ils soient ses sans-abris, ses mannequins féminins des vitrines, son "Christ", sa famille…, ses personnages sont très "humanisés".


L'exposition Charles Ray peut déconcerter, questionner, décevoir ou encore laisser perplexe. Toutefois, elle ne peut pas nous laisser complètement indifférents et vaut la peine qu'on s'y arrête afin de découvrir un artiste à part et unique en son genre.

Les œuvres de l'artiste sont merveilleusement mis en avant à la Bourse du Commerce. Il est souvent bénéfique de nourrir autant que l'on peut notre curiosité lorsqu'il s'agit d'art, alors allez découvrir, apprécier (ou pas) les œuvres uniques de Charles Ray !

L'exposition se tient jusqu'au 6 juin à la Bourse du Commerce et, en parallèle, au centre Pompidou jusqu'au 20 juin.


Cédric Cilia : texte et photos (c).




26 vues0 commentaire