L'histoire du pianiste Novecento au théâtre du Lucernaire

Dernière mise à jour : 21 juin


Depuis le 4 mai, le comédien et metteur en scène Laurent Orry captive le public avec


une belle énergie vitale dans "Novecento : pianiste" au théâtre du Lucernaire à Paris,


une pièce créée au dernier festival Off d'Avignon.



Monologue théâtral écrit en 1994 par l'écrivain italien Alessandro Baricco, "Novecento :


un monologo" (titre original) est monté par la première fois cette même année au


Festival d'Asti.

Lors de sa première adaptation française en 2015, c'est le comédien André Dussollier qui


décide de monter et d'interpréter le récit qui se trouve à mi-chemin entre le théâtre et le


conte à voix haute. Il le joue jusqu'en 2019.

Avant cela, le texte est adapté au cinéma par le réalisateur italien Giuseppe Tornatore,


"La Légende du pianiste sur l’océan" en 1998 avec Tim Roth et Mélanie Thierry.

"Novecento" est le nom abrégé du personnage central du récit, un pianiste hors-pair, né


au début du 20ème siècle sur un flamboyant paquebot de croisière, le "Virginian". Ce


dernier effectue la traversée transatlantique entre Southampton et New York. Novecento


ne quittera pas le navire par peur de l’extérieur. Grâce à sa virtuosité comme pianiste,


Novecento devient une légende à bord. Il meurt à 34 ans sur le paquebot.



Photo : Marie Charbonnier

Laurent Orry incarne un passeur d'histoire, Tim Tooney, le meilleur ami de Novecento, qui


d'ailleurs ne se remettra pas de la mort de son ami. Lui-même musicien (il joue de la


trompette), Tim Tooney est un homme désabusé. Rempli d'une énergie tragique, Laurent


Orry s'engage dans ce monologue fiévreux et passionné.


Le comédien s'empare du texte avec fougue, humour, désespoir et joie.

Dans une version nue et dépouillée, n'ayant pour accessoire qu'une caisse en bois,


Laurent Orry réalise une très belle performance d'acteur. Seul sur scène, le comédien est


littéralement habité par le texte. Il parle très vite sans jamais riper ni s'essouffler. Il bouge


énormément, il vit et ressent ce texte à 200 % avec vérité, puissance et sincérité.



Photo : Marie Charbonnier

L'accent est mis sur l'histoire et la performance du comédien puisque la mise en scène


est minimaliste, choix judicieux afin d'être complètement captivé par le jeu tout en


énergie de Laurent Orry.

Dépêchez-vous d'aller voir le comédien vous conter cette folle aventure du pianiste


Novecento !

Ça se passe au Lucernaire jusqu'au 26 juin du mercredi au samedi à 19h et le dimanche à


15h30.

Plus d’informations : www.lucernaire.fr


Cédric Cilia



77 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout