Le film "Pour toujours", une perle rare venue d'Italie !


Ce mois-ci sort sur nos écrans un film comme on en voit rarement et c'est l'Italie qui nous l'offre.


L'histoire est celle d'un couple d'hommes ensemble depuis 15 ans qui traverse une crise, où l'amour et la passion en ont pris un sacré coup !


Une amie très proche leur confie ses deux enfants le temps d'un séjour à l'hôpital. Leur arrivée vient littéralement bouleverser le quotidien des deux hommes et les amener à se confronter à une vie de famille improvisée et inattendue.


Hasards ou coïncidences ? La présence des enfants va entraîner les deux hommes à avoir un regard et une attitude différente l'un vis à vis de l'autre et sur leur relation.


Le réalisateur Ferzan Ozpetek, d'origine turque et italien d'adoption depuis 1976, plusieurs fois récompensé par des David di Donatello (les Césars italiens), a voulu s'attarder sur la passion qui s'étiole et l'histoire d'amour qui se termine. Ce qui est plutôt rare au cinéma ; d'habitude on raconte la naissance d'un amour.



Une des forces du film est de faire passer au second plan l'orientation sexuelle du couple pour se concentrer sur la crise rencontrée après 15 ans de vie commune. Des moments d'égarement (tromperies, mensonges...), de désir en berne.


Il y est question de la longévité dans le couple et des solutions à trouver pour ne pas à en arriver à une séparation inéluctable. La question de la fidélité sexuelle si difficile à garder chez les couples d'hommes y est aussi posée.


Le titre original "La Dea Fortuna" soit en français "La Déesse Chance" est extrêmement significatif puisqu'il s'agit de la bonne étoile que chacun se permet d'écouter (ou pas) dans la vie, comme notre petite voix intérieure.


Chacun d'entre nous a son propre regard sur le hasard et la chance. Ici, "La Dea Fortuna" est représentée par la présence des enfants qui poussent nos deux protagonistes à assumer, malgré eux, de nouvelles responsabilités en tant que parents et ainsi faire preuve d'abnégation dans un moment critique de leur relation.


A travers notre couple, le réalisateur montre que la parentalité n'est pas qu'une question biologique mais aussi d'ordre moral et émotionnel.


On est parent avec le cœur et l'intelligence, pas uniquement parce qu'on s'est reproduit. Ferzan Ozpetek



"Pour toujours" est un film joyeux et triste, rempli d'émotions fortes et de rires, qui ne tombe jamais dans le pathos. Bien au contraire, il montre avec justesse et vérité la vie de couple avec ses différentes montagnes russes, l'existence face à la maladie, les relations amicales et familiales. Les acteurs sont tous aussi justes les uns que les autres.


Le film, sorti fin 2019 en Italie, a reçu un magnifique accueil bénéficiant d'un formidable bouche à oreille. Il a eu un impact très fort sur le public gay ainsi que sur les familles en général.


"La Déesse Fortuna" possède un secret, un tour de magie.

Comment faire en sorte que l'être aimé reste à nos côtés ?

Il faut le regarder fixement, voler son image, cligner des yeux et les garder fermés.

L'être aimé plonge alors directement vers votre cœur et dès cet instant, il reste avec vous pour toujours..."


Jasmine Trinca

Oscillant entre drame et comédie, gravité et légèreté, Ferzan Ozpetek plonge le spectateur dans l'histoire de ce couple en perdition malgré le lien indéfectible d'amour et de complicité unissant les deux êtres aimés.


"Pour toujours" est un film intelligent, sensible et différent à voir dès le 9 février sur les écrans français.



Distribution :

Jasmine Trinca, Edoardo Leo, Stefano Accorsi.


Bande-annonce :










Cédric Cilia

41 vues0 commentaire